Le ministre des Affaires étrangères de la République d’Arménie, Ara Ayvazyan, l’a déclaré lors de la conférence de presse avec la présidente en exercice de l’OSCE, la ministre suédoise des Affaires étrangères Ann Linde.

“L’Arménie et le peuple arménien ont toujours et sincèrement livré un message de paix. En tant que nation qui a survécu au premier génocide du XXe siècle, nous connaissons la valeur de la paix et de la sécurité. À tous les stades du conflit du Karabakh, l’Arménie s’est prononcée en faveur d’un règlement exclusivement pacifique de la question. Aujourd’hui aussi, nous sommes pleinement conscients du potentiel que la paix et une réconciliation authentique peuvent apporter à notre région, mais la paix n’est pas qu’un mot gentil.

La paix fondée sur la destruction des colonies pacifiques en Artsakh, y compris la région de Hadrout, l’extermination de la population arménienne et la création de colonies azerbaïdjanaises à leur place, ne peut être stable et durable. Nous continuerons notre lutte pour une paix juste et digne, en étroite coopération avec nos partenaires internationaux”, a souligné le ministre des Affaires étrangères de la république d’Arménie.