Les forces azerbaïdjanaises ont abusé des prisonniers de guerre arméniens capturés pendant la guerre d’Artsakh en 2020, les torturant à la fois pendant leur captivité et pendant leur transfert ou leur détention. Tel que rapporté par «Armenpress», cela est indiqué dans la déclaration de l’organisation internationale de défense des droits de l’homme Human Rights Watch.

Hugh Williamson, directeur de Human Rights Watch en Europe et en Asie centrale, a déclaré: « Le traitement cruel des soldats arméniens, y compris la torture, est dégoûtant et est considéré comme un crime de guerre. » Il a souligné que ces crimes de guerre doivent être traduits en justice immédiatement.

L’organisation s’est également entretenue avec quatre anciens prisonniers de guerre, qui ont décrit en détail les mauvais traitements infligés à eux-mêmes et à d’autres captifs.