Selon l’amiral Alexandre Karpov, chef adjoint du Centre pour la réconciliation des parties à la guerre en Syrie, les militants de l’organisation terroriste « Hayat Tahrir al-Cham » préparent des provocations à l’aide de substances toxiques dans le nord-est de la province syrienne d’Idlib .

Selon lui, les terroristes prévoyaient de mener une attaque à l’arme chimique dans le village de Kitian pour accuser les forces gouvernementales syriennes d’utiliser des armes chimiques contre des civils.