L’homme d’affaires arménien et grand philanthrope Galust Gulbenkian est né le 23 mars 1869 à Constantinople. Il a joué un rôle majeur en rendant les réserves de pétrole du Moyen-Orient accessibles à l’exploitation occidentale. Galust Gulbenkian a choisi le métier d’expert-mineur pétrolier. Formé dans des universités européennes renommées, il parlait couramment huit langues. En 1860, le père de Galust, Sarkis Gulbenkian, était activement impliqué dans l’industrie pétrolière, possédant plusieurs compagnies pétrolières dans le Caucase, en particulier à Bakou. À partir de 1880, il représenta l’Organisation internationale d’Alexander Mantashev dans l’Empire ottoman. Après le génocide de 1915, il acquiert des territoires en Mésopotamie pour abriter des réfugiés. Pendant la Première Guerre mondiale, Gulbenkian a créé le Comité général du pétrole. Il possédait des champs pétrolifères au Venezuela, en Iran, en Irak, en Arabie saoudite et aux Émirats Arabes Unis, et connaissait étroitement les entrées légales et illégales des tribunaux du Sultanat et de la Perse. Il a entre les mains les leviers des grandes compagnies pétrolières. Il a géré une précieuse collection d’art, qui contient environ 6 000 pièces originales. De 1920 à 1940, il a parrainé des écoles et des centres médicaux arméniens en Turquie, en Syrie, au Liban, en Jordanie et en Irak. A entrepris la construction de nombreuses églises au Moyen-Orient. En 1936, Gulbenkian a fait don de 400 000 dollars à la Mère-Siège de Saint Etchmiadzin. 

Galust Gulbenkian est décédé le 20 juillet 1955, à l’âge de 85 ans à Lisbonne. Son corps a été enterré dans le cour de l’église St. Sarkis à Londres.