L’église St. Minas, construite par les arméniens en 1790 dans la province de Karin en Arménie Occidentale, est au cœur d’un programme de réforme urbaine. Le fait est que les autorités de la ville ne peuvent pas faire de réformes dans la zone mentionnée sans l’autorisation du propriétaire. Le maire, notant que le propriétaire de l’église vit en Allemagne, dit en particulier ce qui suit. «Le propriétaire de l’église n’accepte aucun compromis. Il ne nous permet pas de reconstruire, il ne reconstruit pas non plus». Le propriétaire voulait que l’église reste dans un état délabré.

L’église problématique est devenue un lieu de rencontre fréquent pour les voleurs et les toxicomanes. L’église, dont toutes les parties ont été détruites par des chasseurs de trésors, survit difficilement.