Soghomon Tehlirian, une figure du mouvement de libération nationale arménien, un vengeur arménien, un survivant du génocide contre les Arméniens. Le tueur de Talaat Pacha, le ministre de l’Intérieur des Jeunes Turcs et le principal organisateur du génocide contre les Arméniens.

Soghomon Tehlirian est né en 1897 à Pakarish (province de Erznka, Arménie Occidentale), où il a fait ses études primaires. Il poursuit ensuite ses études au Collège central d’Erznka, obtient son diplôme en 1912 puis s’installe en Serbie en 1913. Pendant le déclenchement de la Première Guerre mondiale, il s’est rendu en Arménie, où il a participé au mouvement des volontaires du groupe d’Andranik. En 1915, Tehlerian a survécu au génocide, qui a profondément marqué sa vie.

En 1921, Tehlirian a pris part à l’opération Némésis de la FRA (Fédération révolutionnaire arménienne), recevant la tâche d’assassiner le principal organisateur du génocide contre les Arméniens, Talaat Pacha.

Le 15 mars de la même année, il a tiré sur Talaat sur Hardenberg Street dans le quartier de Charlottenburg à Berlin et a été arrêté. Cependant, le 2 juin 1921, le tribunal allemand le déclara non coupable. Tehlirian a été défendu par trois avocats, dont le Dr Theodor Niemeyer, professeur de droit à l’Université de Kiel, le second était Adolf von Gordon (conseiller juridique secret), et le troisième, Johannes Werthauer (conseiller juridique).

Tehlirian acquitté a vécu pendant de nombreuses années à Belgrade, la capitale de la Yougoslavie. Après 1945, il s’installe d’abord à Casablanca (Maroc) puis à San Francisco, Etats-Unis, où il meurt le 23 mai 1960. Il est enterré au cimetière arménien « Ararat » à Fresno.

En mémoire de Tehlirian, un monument a été érigé sur sa tombe à Fresno, dans le village de Mastara dans la région de Talin et à Erevan.