Robert Matosyan a partagé sur sa page Facebook le premier film documentaire tourné en Arménie.

Dans la publication, Robert Matosyan présente le discours de son fils, réalisateur de documentaires, directeur de la société « Cinematos » directeur artistique Samvel Matosyan․

Dans les archives de la ville de Krasnogorsk, je cherchais des images pour mon prochain film « Brusov ».

En regardant les films de 1911 choisis par moi, j’ai remarqué comment l’emblème familier de la société documentaire « Paté » est apparu sur l’écran noir et blanc de la table de montage, puis le titre « Etchmiadzin », puis « Les funérailles du Catholicos de Tous les Arméniens Matthieu II ».

Encore étudiant, je connaissais la société française « Pate » depuis le tournage du caméraman Digmelev au début du XXe siècle.

En fait, ce sont les premiers films historiques conservés en Arménie. Les films de 1911 (et non des photos) considérés comme manquants ont été retrouvés par moi en 2013.

Ces clichés uniques sont inclus dans mon nouveau documentaire « Araroum ». Et ils ont été présentés pour la première fois en 2014 lors de la cérémonie de remise des prix national « Hayak ».

Nous avons fait don de ces clichés aux Archives nationales d’Arménie, ainsi qu’au Mère-Siège de Saint Etchmiadzin.

Laisser un commentaire