Des fouilles sont en cours depuis plusieurs jours près de la réserve-musée historique et archéologique « Erebuni » et du site antique « Karmir Blour ». Lors de la construction de la route, les fragments de poterie ne sont pas passés inaperçus par les spécialistes, la construction a été immédiatement arrêtée.

Un responsable du département de l’information et des relations publiques de la municipalité d’Erevan a déclaré à “Armenpress” que le ministère de l’Éducation, de la Science, de la Culture et des Sports de la république d’Arménie avait autorisé des fouilles urgentes, à la suite desquelles des découvertes intéressantes ont été trouvées.

« C’est un morceau de pot avec des rayures et des paillettes. Nous avons également de divers fragments de bols ourartéens et de bocaux locaux. La plupart des matériaux que nous trouvons remontent au 7ème siècle avant JC, certains spécimens remontent au  7e-6e siècles avant JC. La partie extérieure du mur, qui mesure environ 2 mètres de large, se poursuit. Il semble probablement y avoir de nouveaux quartiers ou clôtures ici. «Il est possible de trouver des trouvailles extraordinaires», explique Mikael Badalyan, directeur du musée-réserve  historique et archéologique « Erebuni ».

Les fouilles se poursuivront le long de la nouvelle route. Le mur du royaume d’Ararat a été remarqué pour la première fois par les anciens ouvriers.

Le site antique « Karmir Blour » peut encore faire de nombreuses découvertes nouvelles et intéressantes au monde et en dire plus que ce que nous savons aujourd’hui, il peut également devenir un centre de développement du tourisme archéologique.

Laisser un commentaire