Les coprésidents du Groupe de Minsk de l’OSCE peuvent jouer un rôle utile dans le règlement de la situation au Karabakh. La déclaration est venue de Grigory Karasin, chef du comité des affaires internationales du Conseil de la Fédération, dans un entretien avec le quotidien  « Kommersant ».

« Je pense qu’ils pourraient jouer un rôle utile à cet égard. Il semble que la pratique des réunions régulières des ministres des Affaires étrangères de l’Azerbaïdjan et de l’Arménie sous les auspices des coprésidents de l’OSCE pourrait reprendre, ce qui aurait une résonance internationale tangible », a déclaré Karasin.

Il a ajouté que la plupart des problèmes sont désormais liés à des questions humanitaires, telles que la fin de l’échange de prisonniers de guerre, le retour des corps des victimes, le retour des réfugiés et la création de conditions de vie convenables.

Selon Karasin, beaucoup dépendra de la rapidité avec laquelle il sera possible d’établir la confiance entre les parties.