Les journalistes internationaux ont réagi avec indignation et dégoût à l’ouverture du soi-disant «parc des butins» en Azerbaïdjan, auquel assistait le président Ilham Aliyev. L’expression suffisante sur le visage du dirigeant azéri, qui marchait «hardiment» au milieu d’une exposition de casques  des soldats arméniens, évoquait une association avec Hitler et Saddam Hussein.

“C’est profondément dégoûtant et rappelle une collection de casques à la base de “l’Arc de Triomphe” à Bagdad, qui, selon Saddam, appartenaient à des soldats iraniens tués dans la guerre de 1980-88”, a écrit le correspondant de Bloomberg, Bobby Gosh.

Sans surprise, tant de soldats azerbaïdjanais ont documenté leurs crimes de guerre odieux. “Cette forme de perversion est encouragée et célébrée au niveau de l’État”, a déclaré la journaliste d’investigation Lindsey Snell.

“C’est fou”, a écrit le correspondant de BuzzFeedNews Christopher Miller.

“Voici à quoi ressemblent les criminels de guerre, pas les gagnants. Le président azerbaïdjanais Aliyev a construit son propre parc d’attractions à Bakou – des casques de soldats arméniens, des poupées-bougies en uniformes arméniens et un magasin … J’ai le cœur brisé”, a déclaré la réalisatrice allemande et militante des droits de l’homme Düzen Tekkal.

Les dirigeants de l’Arménie Occidentale expriment également leur indignation à cet égard et condamnent l’action d’Aliyev. Avec ce fait, le Président de l’Azerbaïdjan prouve une fois de plus les conséquences dégoûtantes que l’impunité et l’arrogance peuvent avoir.