Le 12 avril, le ministre des Affaires étrangères du Canada Marc Garneau a annoncé que son pays suspendait ses permis d’exportation de produits militaires vers la Turquie.

Le ministre a d’abord rappelé qu’en octobre de l’année dernière, le gouvernement canadien avait suspendu les permis d’exportation de produits et de technologies militaires vers la Turquie.

Ils attendaient les résultats de l’enquête, qui visait à découvrir la véracité des accusations selon lesquelles la technologie canadienne a été utilisée par l’Azerbaïdjan dans le conflit d’Artsakh.

Il s’agit de systèmes de surveillance et de ciblage utilisés sur les drones turcs « Bayraktar TB2 », fabriqués par la société canadienne « L3Harris WESCAM ».

Marc Garneau a déclaré qu’une telle utilisation de leurs produits n’est pas conforme à la politique étrangère canadienne ou aux assurances de la Turquie en termes de qui sera l’utilisateur final.