Valery Melnikov devient lauréat du World Press Photo pour la troisième fois. En 2017, sa série de photos « Jours sombres de l’Ukraine » sur les événements tragiques de l’été 2014 dans le Donbass a remporté l’or dans la catégorie « Projets à long terme ».

Le deuxième volet de sa trilogie documentaire sur le conflit ukrainien, « Underground », qui raconte l’histoire de civils dans le Donbass, « des gens vivant dans l’ombre de la guerre », selon l’auteur, a combiné la photo, la vidéo, l’enregistrement et a remporté la médaille d’argent dans la catégorie « Histoire au format numérique / Format court » en 2018. Rapporte RIA Novosti.

Le reportage photo « Paradise Perdu », qui a remporté l’or dans cette catégorie, a été tourné lors des affrontements armés en Artsakh en septembre-novembre 2020.