Le défenseur des droits de l’homme d’Arménie, Arman Tatoyan a évoqué les déclarations du président azerbaïdjanais Ilham Aliyev, qui a parlé de l’ensemble de la population arménienne avec force et menaces ouvertes.

Voici des extraits de la déclaration du défenseur des droits de l’homme d’Arménie cité dans « Armenpress »

“Dans une interview accordée à la principale chaîne de télévision azerbaïdjanaise le 20 avril 2021, le président azerbaïdjanais a parlé de l’ensemble de la population arménienne avec des menaces directes de force et de guerre.

Se référant au territoire de la République souveraine d’Arménie, il a évoqué la création du soi-disant “couloir de Zangezur” et l’expulsion de la population arménienne. Le Président de l’Azerbaïdjan a également noté. “Toutes les forces sont mobilisées pour mettre en œuvre le programme. Ainsi, 101 ans plus tard, le peuple azerbaïdjanais retourne à Zangezur occupé.”

À son avis, le président de l’Azerbaïdjan démontre les avantages du peuple azerbaïdjanais, le considère plus élevé en morale et en psychologie par rapport au peuple arménien.

Il est évident que de cette manière, le président de l’Azerbaïdjan développe la haine ethnique au plus haut niveau de l’État, c’est-à-dire la haine des Arméniens et mène une propagande publique d’hostilité.

Les organisations internationales doivent tenir compte du fait que c’est leur silence qui a contribué aux plus grandes atrocités en Azerbaïdjan pendant la guerre, aux violations incroyablement flagrantes des droits de l’homme.”