La ville de Ra’s al-‘Ayn, dans le nord de la ville syrienne de Hassaké, proteste contre l’occupation turque en raison de la crise sécuritaire et des conditions de vie difficiles.
Les manifestants condamnent les crimes de la Turquie, qui continuent d’occuper une grande partie du pays.
Il faut ajouter que la centrale hydroélectrique de Hassaké n’a pas été en mesure de produire de l’électricité depuis plus d’une semaine car la Turquie tire trop d’eau de l’Euphrate. Parmi elles se trouvent les deux plus grandes centrales hydroélectriques du pays – «Al-Tabqah» et «Tishrin». Il convient de rappeler que depuis 2016, les forces armées turques ont mené trois opérations dans le nord de la Syrie, à la suite desquelles plusieurs milliers de soldats turcs sont actuellement stationnés dans cette partie de la République arabe.