Le président de la commission du renseignement de la Chambre des représentants américaine, Adam Schiff, s’est adressé à l’administration du président américain Joe Biden à propos de l’invasion de la région de Syunik par les forces azerbaïdjanaises.

«Je suis profondément préoccupé par les informations récentes selon lesquelles des troupes azerbaïdjanaises auraient pénétré en Arménie. Si cela est vrai, il s’agit d’un acte de provocation «dangereux» qui pourrait entraîner de nouvelles pertes en vies humaines. Il est temps que les États-Unis réalisent que notre politique a encouragé le président azerbaïdjanais Ilham Aliyev à dégénérer en une escalade militaire, risquant une nouvelle guerre», a écrit le membre du Congrès américain sur sa page Facebook.

Schiff a noté que le financement militaire ne devrait pas être fourni à l’Azerbaïdjan, qui «se livre généralement à des violations des droits de l’homme et viole la souveraineté de ses voisins».

«J’ai été en contact avec l’administration du Président Biden et je les ai exhortés à s’engager plus profondément à travers le Groupe de Minsk, maintenant plus substantiellement que jamais. Selon les rapports, l’Azerbaïdjan prend ces mesures quelques jours à peine après que le Secrétariat d’État a refusé de manière injustifiée de fournir une assistance directe à l’Azerbaïdjan. Nous ne devons pas fournir de financement militaire à une nation qui est souvent impliquée dans des violations des droits de l’homme et qui viole la souveraineté de ses voisins», a-t-il écrit.