Le sénateur canadien Leo Housakos a décrit les actions de l’Azerbaïdjan à la frontière arménienne comme dangereuses et agressives. Tel que rapporté par «Armenpress», le sénateur a mentionné dans son microblog Twitter que les démocraties devraient être aux côtés de l’Arménie.

«La violation du territoire souverain de l’Arménie par les troupes azerbaïdjanaises est une action dangereuse, illégale et agressive, qui souligne la menace implacable à laquelle le peuple arménien continue de faire face», a déclaré le sénateur.

Depuis le 12 mai, certains groupes de militaires azerbaïdjanais ont traversé la frontière de l’État arménien et ont pris des mesures pour fermer le lac Noir.

Les forces armées arméniennes ont mené des contre-attaques tactiques. Les Azéris stationnés dans certaines zones adjacentes se sont retirés des territoires occupés à la suite de contre-attaques tactiques des forces armées arméniennes. Aucun cas d’armes à feu ou d’autres armes n’a été signalé à ce jour par les forces armées arméniennes et azerbaïdjanaises.

Environ 250 membres des forces armées azerbaïdjanaises se trouvent toujours à l’intérieur des frontières de l’Etat arménien, dans certaines parties des régions de Syunik et Gegharkunik.