La reconstruction de la forteresse d’Akhalkalaki et de la forteresse d’Abul au Djavakhk est retardée en raison de la situation liée à l’épidémie de coronavirus. La documentation de recherche est en cours de préparation pour la forteresse d’Abul, et pour la restauration de la forteresse d’Akhalkalaki,  tout a été reporté.  Beka Baramidze, chef du département des relations publiques de l’Agence géorgienne de protection du patrimoine culturel, a déclaré à Jnews que le coronavirus avait affecté le processus de reconstruction. Si des fouilles archéologiques sont en cours dans la forteresse d’Abul, dans la forteresse d’Akhalkalaki, qui devait également être explorée, les travaux seront reportés indéfiniment jusqu’à ce que les problèmes financiers causés par l’épidémie soient résolus.