Le 20 mai 2021, le Premier ministre par intérim M. Nicol Pashinyan a annoncé qu’il serait prêt à signer un document avec l’Azerbaïdjan concernant une délimitation et une démarcation de frontières. 

Tout document ne prenant pas en compte l’intégrité territoriale de l’Artsakh au sein de l’Arménie, est un document contraire au droit international et contraire aux aspirations du peuple arménien de son histoire et de son avenir.

Le gouvernement de l’Arménie Occidentale déclare dans le cas présent et futur nul et non avenu tout document ou acte signé par le Premier ministre par intérim de la République d’Arménie (Orientale) où tout autre représentant de la dite République qui ne prendrait pas en compte le statut de l’Artsakh au sein de l’Arménie de 1920 sur la base de l’art.92 du traité de Sèvres, de la Constitution de la République d’Arménie et qui ne condamnerait pas les crimes contre l’humanité et crimes de guerre perpétrés par l’Azerbaïdjan contre le peuple arménien.

Le gouvernement de l’Arménie Occidentale rappelle qu’il prendra toutes résolutions et mesures nécessaires pour protéger le droit à l’existence de sa population vivant en République d’Arménie et en Artsakh.

Lydia Margossian

Ministère des Affaires étrangères et porte-parole du gouvernement.