Selon Bloomberg, le soutien du Parti de la justice et du développement au président turc Recep Tayyip Erdogan a atteint un niveau record en avril. Le chef de l’agence de vote Turkiye Raporu à Constantinople, Can Selcuki, a déclaré que le congédiement du chef de la Banque centrale par Erdogan en mars était un tournant pour les électeurs. Erdogan a renvoyé Naci Aghbal après moins de cinq mois de travail en raison de désaccords politiques, qui ont fait chuter la livre  turque de plus de 16%.

La livre est depuis tombée à un niveau record.

Selon une enquête publique mensuelle menée par Metropoll Research en avril, jusqu’à 27% de la population turque (y compris l’Arménie occidentale occupée) est incapable de répondre à ses besoins de base.

Le taux de soutien de l’AKP s’élève désormais à 27%, hors électeurs désorientés, le plus bas pour le parti au pouvoir depuis sa création.