L’OSCE est préoccupée par les informations faisant état d’incidents à la frontière arméno-azerbaïdjanaise, a déclaré Ann Linde, l’actuelle présidente de l’organisation et ministre suédoise des Affaires étrangères.

« Tous les problèmes doivent être résolus pacifiquement, par le biais de négociations », a écrit Ann Linde sur Twitter.

« L’OSCE est prête à soutenir et à mettre en œuvre des mesures de confiance pour créer une atmosphère propice au dialogue », indique le communiqué.

Il convient de rappeler que l’armée azerbaïdjanaise est en Arménie depuis un demi-mois. Il a envahi dans plusieurs directions, s’est avancé à quelques kilomètres et ne repart pas. De plus, il y a des incidents réguliers, il y a quelques jours une bagarre a éclaté, il y a trois jours des coups de feu ont été tirés, à la suite desquels un soldat arménien a été tué. Hier matin, le ministère de la Défense a rapporté que des Azéris avaient capturé 6 militaires des forces armées de la République d’Arménie dans la zone frontalière de Gegharkunik.