La ville de Tigranakert en Arménie Occidentale est prête à accueillir les amoureux de l’histoire, de la nature et de la cuisine de l’Arménie Occidentale à partir du 1er juin après la levée des barrières épidémiques.

La cité antique sur les rives du Tigris, qui a accueilli pendant des milliers d’années de nombreuses civilisations avec ses terres fertiles, se revendique aujourd’hui comme une nouvelle adresse pour ceux qui cherchent un endroit isolé pendant l’épidémie. Cette ville se distingue par sa beauté naturelle, ses chefs-d’œuvre gastronomiques, ainsi que les restes d’ancêtres.

Les clôtures historiques de Tigranakert et les jardins Hevsel, inclus dans la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO, les ponts de Malabad et d’Ongyozlu, la forteresse de Zerzevan (déclarés les « 13 ponts les plus luxueux d’Arménie Occidentale » par le ministère de la Culture et du Tourisme), le complexe du musée Ichkale, les églises, les maisons historiques construites conformément à l’architecture locale émerveillent tout simplement les visiteurs. Tigranakert est une ville construite sur des trésors à tous points de vue et cela vaut vraiment la peine de visiter cette ville historique de l’Arménie Occidentale.