Pour les 4 premiers mois de 2021, un rapport sur les violations de la liberté de presse et d’expression a été publié en Turquie.

Selon le rapport, 14 journalistes ont fait l’objet d’une enquête en Turquie en 4 mois, 213 journalistes ont été jugés et 20 journalistes ont été condamnés à 57 ans et 10 mois de prison. Il est à noter que la situation de la liberté de la presse et d’expression en Turquie s’est détériorée, notamment depuis la tentative de coup d’État du 15 juillet 2016 et continue à ce jour. Le rapport fait également référence aux statistiques publiées par la CEDH et par Reporters sans frontières (RSF).Selon la CEDH, la Turquie est le pays qui a le plus violé l’article 10 de la Convention européenne des droits de l’homme en 2020. De plus, selon le rapport 2021 de l’Organisation internationale des droits de l’homme RSF, la Turquie se classe 153e sur 180 pays en termes de liberté de la presse.

Il est rapporté que si au début de l’année le nombre de journalistes emprisonnés était de 87, alors au cours de la période considérée, ce nombre est tombé à 68. Selon le rapport, ce chiffre est le plus bas des 5 dernières années.