Le vice-ministre de l’Économie et de l’Agriculture d’Artsakh, Tigran Arstamyan, a déclaré à «Artsakhpress» que les agriculteurs qui souhaitent importer des animaux de race de l’étranger bénéficieront de conditions préférentielles et que l’État subventionnera 50% du coût.

« Le montant des aides accordées aux serres a été revu. Le coût des semis des vergers nouvellement créés sera remboursé à partir d’un minimum d’un demi-hectare et d’un maximum de dix hectares. «Tous les principaux fruits cultivés sur le territoire de notre république sont inclus dans le programme», a déclaré le vice-ministre de l’Économie et de l’Agriculture Vilen Avetisyan. Selon lui, en raison de la guerre de 44 jours, l’Artsakh a perdu environ 95 000 hectares de terres arables. C’est la raison pour laquelle le ministère exhorte à s’engager dans une agriculture à haute valeur ajoutée.