Le Comité de travail du Parti démocratique des peuples a publié une déclaration à l’occasion de la lutte de la Semaine contre la pauvreté du 1er au 7 juin.

« 60 % de la population en activité en Turquie touche un salaire minimum ou ont très peu de revenus, au moins 20 millions de personnes vivent réellement en dessous du seuil de pauvreté, y compris les chômeurs – ce chiffre atteint 30 millions, indique le communiqué.Le Parti de la justice et du développement (AKP), qui est au pouvoir depuis 2002, a créé une économie fragile au cours des 10 dernières années qui, étant centrée sur le consommateur, ne produit pas, ne crée pas d’emplois et dépend des flux de capitaux extérieurs. Le gouvernement de ce parti néglige les problèmes de l’emploi, de l’approche antisyndicale, des licenciements arbitraires, de la pauvreté et de la famine des travailleurs et du peuple turcs les poussant jusqu’au suicide.