Le défenseur des Droits de l’homme en Arménie Arman Tatoyan affirme qu’il est inadmissible, pendant la campagne électorale, de spéculer la question du retour des prisonniers de guerre détenus illégalement en Azerbaïdjan, et surtout il est inacceptable de parler de l’échange de prisonniers avec d’autres personnes et ou de déclarer sa propre volonté d’être échangés.

« Il est évident qu’un tel échange ne peut pas arriver, et les spéculations ne font qu’augmenter la tension dans le pays, rendant le retour des captifs plus difficile. De cette façon, les autorités azerbaïdjanaises peuvent simplement augmenter le « prix » du retour des captifs. « Et, bien sûr, c’est un comportement irrespectueux envers les prisonniers de guerre, leurs familles et leurs sentiments », a-t-il écrit sur sa page Facebook

Tatoyan exhorte tout le monde à cesser complètement de manipuler le retour des prisonniers.

« Nous ne devons pas compliquer le processus avec des spéculations, mais faire de réels efforts pour le retour de nos compatriotes qui sont illégalement détenus en Azerbaïdjan », a-t-il déclaré.