Selon les dernières données publiées par le Conseil de l’Europe (CoE), au janvier 2020, 1% de la population de la Turquie (y compris l’Arménie Occidentale occupée) était en prison ou en liberté conditionnelle.

Il convient de noter que la population de la Turquie (y compris l’Arménie Occidentale occupée) est d’environ 85 millions.

Un rapport rédigé par l’Université de Lausanne en Suisse pour le Conseil de l’Europe indique qu’au 31 janvier 2020, 984 citoyens turcs sur 100 000 étaient en prison. Avec cet indicateur, la Turquie est le premier parmi les pays européens. En Europe ce chiffre est à trois fois inférieur․ En moyenne, 265 citoyens sur 100 000 sont en prison en Europe.

Le rapport indique également qu’en 2019 le nombre de personnes en liberté conditionnelle en Turquie a augmenté de 6,1% par rapport à 2020. Avec cet indice, la Turquie se classe deuxième en Europe, après la Pologne.