Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a en effet confirmé la position de la Russie. Moscou soutient les efforts du Groupe de Minsk de l’OSCE, dont l’ordre du jour comprend la question de la future détermination du statut de l’Artsakh. La Russie agit selon le format du groupe de Minsk, a dit à NEWS.am le politologue russe, expert sur les questions du Moyen-Orient et du Caucase, Stanislav Tarasov.

« Bakou pense que le conflit est terminé et qu’il ne reste qu’à résoudre la question du soi-disant du séjour temporaire des soldats de la paix russes sur le territoire de  l’Artsakh plutôt que la question de son statut.

« Cependant, Bakou n’est pas soutenu par la communauté mondiale mais au contraire l’Azerbaïdjan risque de la lancer un défi », a-t-il déclaré.

Selon lui, les États-Unis, la France et la Russie, en tant que coprésidents du groupe de Minsk de l’OSCE, préparent une mission dans la région.

Il convient de rappeler que le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a déclaré que le statut du Haut-Karabakh devrait être convenu avec la participation des coprésidents du groupe de Minsk de l’OSCE, mais pour le moment, le retour d’une vie pacifique dans la région est prioritaire.

Laisser un commentaire