Les « changements immuables » du  négationnisme 

  • by Western Armenia, mai 07, 2024 in Armenocide
29 vues

Durant les années 1920 : « Rien de tel ne s’est produit »

La première étape du déni a été d’effacer l’histoire en rendant impossible la compréhension des actes existants des dirigeants ottomans. Le principal mécanisme « de travail » de l'idéologie d'État était le ministère de l'Éducation, qui en même temps fusionnait avec le nationalisme turc et, à travers les manuels d'histoire, plaçait au plus profond de la conscience de la société l'idée que les Arméniens sont des ennemis et prêts à trahir à tous moments. 

Dans les premières années de la République, dans le livre « Leçons d'histoire pour les enfants turcs » écrit par Emin Ali et destiné aux élèves de quatrième année, il n'y a aucune référence aux relations arméno-turques dans aucune des sept sections différentes des grandes civilisations, à l'établissement de la république, d'ailleurs, le mot « arménien » n'est même pas utilisé : "Leçons d'histoire pour les enfants des écoles élémentaires" préparées par Suleiman Edip et Ali Tewfik en 1929, certaines évolutions sont observées dans le manuel de quatrième année. 

Dans ce manuel, même s'il n'y a pas de section sur les Arméniens, néanmoins, dans la section sur la Constitution, les Arméniens, les Grecs et les Albanais sont représentés comme des étrangers controversés qui veulent se séparer des Turcs et se réjouissent de la faiblesse de l'État, avec même l'intention de détruire l'immense empire. 

Ainsi, le mot « arménien » a trouvé pour la première fois, quoique dans un sens négatif, une place dans les pages de l’histoire officielle de la Turquie. Dans un autre manuel d'histoire publié en 1930, écrit par les professeurs Abdulbak et Sabri Esat, "Le livre d'histoire de mon enfance. Dans le livre intitulé "École primaire - quatrième année", les lignes "L'Arménie a été fondée dans les provinces de l'Est... nous avons d'abord vaincu les Arméniens à l'Est, puis les Français au Sud", sont incluses.

On peut dire que les années 1930 sont la période de formation de la thèse officielle turque, lorsque les Arméniens sont présentés comme des ennemis des Turcs, aidant d’autres ennemis, puis il est présenté en détail comment les forces armées turques ont « piétiné » l'Arménie.

ВСЯ ПРАВДА О ГЕНОЦИДЕ АРМЯН. ПОЛНАЯ ХРОНОЛОГИЯ.