Génocide culturel, Tzar

  • by Western Armenia, février 28, 2024 in Culture
50 vues

Le 21 février 2024, ont été placés sur la page Facebook du « Centre de Recherche sur le Patrimoine Historique et Culturel », des photos des églises Saint Sargis et Saint-Grégoire dans le village de Tzar en Artsakh occupé tirées de sources Internet azerbaïdjanaises. 

A en juger par les photos, la partie azerbaïdjanaise a commencé des travaux autour des églises. La zone devant les habitants d'Ekeghi a été nivelée, des traces de travaux d'engins de chantier sont visibles. On constate sur les photos, un filet de fer installé autour des églises, la zone est clôturée et des travaux de construction seront en cours. 

On peut voir sur les photos qu’à l'entrée de l’Église St. Sargis à droite se trouve, une pierre de taille dans la partie inférieure avec des images de croix et l'inscription suivante. "Je donnerai Hayratun à Saint S[ar]gis : A." Hamadk/j'atterris. Moi : A. Je vais vous donner une heure à Tzarzard. T.:..." (cf. DHV 5, 219, où l'unité de mesure du terrain "hamadki" est représentée par "hamabki". 

Les "restaurateurs" ont cassé et enlevé la deuxième dalle ainsi que la seconde partie de l'inscription. Notons que le "hamadki" comme unité de mesure du territoire n'est attesté que dans les inscriptions uniques de l'Artsakh et que ce vandalisme est une perte irréparable pour la lithographie arménienne. Les "promesses" de Bakou d'inviter des "experts internationaux" pour effectuer les restaurations conformément aux plus hautes exigences, normatives, aboutissent comme toujours, à des tâches secondaires et à l’effacement des traces arméniennes.

Suite aux travaux de « réhabilitation » azerbaïdjanais, il existe un grand risque de dommages à l'apparence de l'église, car la partie azerbaïdjanaise considère les inscriptions sur de nombreuses églises de l'Artsakh occupé, les khachkars placés sur les murs comme des pierres avec des motifs de croix artificiels et non typiques des églises "aghvans". Compte tenu de cette circonstance, nous voyons les églises St. Sargis et St. Grégoire en danger de destruction supplémentaire des inscriptions, des crucifix, et des khachkars.

Il est important de souligner ici la résolution 2582 « Sur la destruction du patrimoine culturel en Artsakh » adoptée par le Parlement européen en 2022, dans laquelle le Parlement européen a obligé l'Azerbaïdjan à garantir l'exclusion de toute ingérence dans les zones du patrimoine arménien, afin de préserver les principes de l'authenticité du patrimoine, et d'effectuer les travaux de restauration exclusivement selon le principe.