Le festival du vin « Le monde disparu de Van » est une occasion d’apprécier les livres et la littérature arménienne 

  • by Western Armenia, mars 04, 2024 in Culture
115 vues

Le festival du vin « Le monde perdu de Van » a été organisé par le Comité culturel de l'Union arménienne de Constantinople, avec la coopération et la participation du Musée eskijien de la « Maison Ararat », des associations sœurs Hamazkayin, irano-arménienne et irako-arménienne, de l'association culturelle « Nouvelle Génération », l'association culturelle « Tekeian » et d'études arméniennes et l'Association Nationale de Recherche.

L'atelier a eu lieu le dimanche 25 février au soir, dans la salle de conférence "Hrant Dink" de l'Union arménienne de Constantinople. De nombreux membres du syndicat, amis, sympathisants, attachés de presse, représentants d'associations culturelles, éducateurs et amateurs de livres étaient présents.

Le discours d'ouverture a été prononcé par le président du comité culturel du syndicat et le syndic. Yovhannes Gulak Avetikian, puis il a invité Hilta Achiilach, l'hôtesse du jour, qui a remplacé Rosalin Matoyan.

L'hôte de la cérémonie s'est concentré sur les objectifs de cette initiative et d'autres similaires et a souligné l'importance de la préservation et de la diffusion du livre arménien et de son rôle dans la vie arménienne. L'hôte de l'événement a également parlé brièvement de la motivation et de l'auteur de l'initiative et a invité l'auteur à évoquer brièvement ses mérites et ses particularités, en tenant compte de son activité généralisée dans la vie nationale arménienne.

L'auteur, Yossep Tokat, a adressé un mot de gratitude et de remerciement aux personnes qui ont organisé et enrichi la soirée et transmis des explications et des explications sur le monde de Van avec un diaporama. Dans cette étude, l'auteur a étudié les caractéristiques géographiques, ethnographiques et culturelles de la région, depuis la période païenne jusqu'à l'Empire ottoman. Dans la préface du livre, Tokat mentionne l'impression que Van a laissée sur son cœur et sa mémoire, en écrivant : "C'était une odyssée de recherches dans la littérature historique, dont le fruit fut ce livre."

Ensuite, Harut Der Davitian et Yovsep Nalpantea ont mené une interview impressionnante avec l'auteur.

Yasmik Haroutionian s'est produit dans la section artistique, présentant un magnifique bouquet de chansons traditionnelles et folkloriques avec une interprétation unique et moderne.

Une belle cérémonie du vin a eu lieu, à laquelle les participants du programme ont apporté leur participation. Avetikia a remis à l'auteur une plaque en reconnaissance du livre qu'il a écrit.

Ensuite, les participants ont profité de l'hospitalité et ont acheté des exemplaires du volume, qui ont été signés par l'auteur et dont il a reversé les bénéfices au Fonds caritatif Van au profit des enseignants dans le besoin en Arménie.

Ce livre porte la marque du travail affectueux et minutieux d'un intellectuel sérieux, pour lequel nous félicitons chaleureusement l'auteur.