L’Église du Saint-Sauveur de Krkjan est la cible de la propagande azerbaïdjanaise

  • by Western Armenia, mars 18, 2024 in Culture
30 vues

Le 8 mars, la chaîne de télévision Ictimai de Bakou a diffusé une vidéo tournée dans le quartier de Krkjan de la ville occupée de Stepanakert. La vidéo présente la rue détruite à Krkjan. L'Église du Saint-Sauveur. La vidéo est intitulée « Monuments calcaires démolis à Khankendi ».

La vidéo a un caractère évident de propagande, elle vise à servir la thèse principale avancée par la machine de propagande de Bakou selon laquelle « les Arméniens ont arménisé les églises aghvane locales ». Bien entendu, cette thèse n’est pas nouvelle, mais son titre laisse entendre qu’une autre rumeur dangereuse est apparue : selon laquelle les Arméniens auraient également détruit les monuments aghvans. Cette vidéo commence également à être partagée sur les réseaux sociaux azerbaïdjanais avec la légende des monuments aghvans démolis et détruits à « Khankendi ».

Il n’y a aucune information sur les ruines dans la vidéo, pas même une justification du moment où le monument a été détruit, ni de la raison pour laquelle il s’agit d’une ruine.

Les ruines présentées dans la vidéo sont situées dans le quartier « Krkjan » de la ville occupée de Stepanakert, dans son emplacement surélevé. Selon les documents de la zone de protection des monuments, l'église en ruine s'appelait St. Sauveur. 

Au XIXe siècle, Vararak, Krkjan, Pahlul, Nerkin shen, Soghomon shen et d'autres villages arméniens étaient situés dans les limites administratives de la ville moderne de Stepanakert, comme en témoignent les sources du XIXe siècle. Autour du monument se trouvent plusieurs fragments de khachkars, qui indiquent qu'avant l'église actuelle, il y avait une autre église ou sanctuaire d'époques antérieures, à l'emplacement de laquelle l'église actuelle a été construite, peut-être au XIXe siècle. A en juger par les fragments de khachkars, ils appartiennent aux XIIe-XIIIe siècles.

Il existe également des fragments de pierres tombales dans la région, des pierres tombales complètes avec des inscriptions arméniennes. Selon les archives, l'une des pierres tombales est celle de Hrepsime Jovagimian, décédé en 1870.

Nous avons donc affaire au village de Krkjan avec l'église du Saint-Sauveur, construite au XIXe siècle. Le cimetière s'étendait autour de l'église et des fragments de khachkars trouvés dans la zone de l'église indiquent une église ou un sanctuaire antérieur.

Pendant les années soviétiques, un grand nombre d’Azerbaïdjanais se sont installés dans le village de Krkjan et autour de l’église. Ces derniers transformèrent l'église en élevage de bétail et en fit une ruine. 

En fait, l'église arménienne construite dans le village arménien au XIXe siècle, que les Azerbaïdjanais ont transformé en élevage de bétail pendant les années soviétiques, serait une église aghvane, détruite par les Arméniens, au nom de la propagande azerbaïdjanaise.