Une soi-disant manifestation de « tolérance » 

  • by Western Armenia, octobre 30, 2023 in Culture
98 vues

Le 24 octobre 2023, à la veille de Noël, le Comité d'État pour le travail avec les organisations religieuses de Bakou a organisé une visite de représentants religieux des communautés religieuses chrétiennes et de diverses organisations chrétiennes opérant à Bakou aux églises de la Sainte Marie de Tsakur et de Saint Hovhannes de Togh dans la région occupée de Hadrut. La visite a été largement couverte par divers services de presse azerbaïdjanais.

Dans les vidéos diffusées sur la visite, il est dit qu'après la libération de l'Artsakh de l'occupation arménienne, les représentants de la communauté chrétienne ont eu l'occasion de visiter les églises et d'y prier. Comme Elchin Pachaev, prédicateur de l'organisation religieuse « Parole de vie », l'a mentionné dans son interview, la visite a été initiée par eux et par des représentants d'autres organisations chrétiennes. Dans le cadre de cette visite, la propagande officielle de Bakou a également évoqué le fait que les églises Saint Marie de Tsakur et Saint-Hovhannes de Togh sont aghvans.

Des églises arméniennes ont également été visitées à Bakou

Société biblique », « Baptiste chrétien évangélique », « Salut évangélique-luthérien », « Adventistes du septième jour », « Préfecture de l'Église catholique de la République d'Azerbaïdjan », « les Russes orthodoxes d’Azerbaïdjan », « Église d'Alban-Udi » et d'autres, ainsi que des représentants musulmans d'organisations religieuses. Des représentants de diverses organisations religieuses inconnues et généralement incompréhensibles parlent de tolérance religieuse et nationale. 

On parle de tolérance dans un pays qui a détruit, profané, modifié et endommagé des centaines d'églises, chapelles, monastères, croix et khachkars arméniens grâce à une politique d'État déterminée. Un pays dont les soldats, pendant et après la guerre de 2020, ont cyniquement publié diverses vidéos montrant comment ils brisent et profanent les khachkars et les croix arméniens, comment ils font entendre les prières musulmanes des églises arméniennes, parle de tolérance religieuse et nationale. 

Un pays qui a bombardé à deux reprises la cathédrale Ghazanchetsots de Chouchi et qui tente actuellement de la transformer sous le nom de « restauration » parle de tolérance religieuse. Le pays dont les soldats ont fait sauter l'église de l'Heure verte à Chouchi parle de tolérance et, sous couvert de « restauration », ils tentent de la changer.