La riche histoire des Arméniens aux Pays-Bas et en Belgique 

  • by Western Armenia, février 23, 2024 in Histoire Ancienne
71 vues

Imprimerie arménienne

Là où il y a des Arméniens, il y aura certainement des églises et des livres arméniens...

  En 1656, le patriarche arménien envoya Matevos Tsaretsi (Tsari Matevos) à Venise pour étudier si la Bible pouvait être imprimée en langue arménienne. 

Bien que Venise ait entretenu de bonnes relations avec les Arméniens pendant des siècles, l'Église catholique a rendu très difficile aux Arméniens la publication de littérature arménienne orthodoxe. Tsaretsi décida donc de tenter sa chance dans les Pays-Bas du Nord, alors gouvernés par les protestants et connus pour leur tolérance religieuse à l'égard de tout sauf du catholicisme. 

Vers 1660, Matevos Tsaretsi s'installe à Amsterdam et en 1661, le premier livre arménien est publié sous le titre « Jésus le Fils ». Finalement en 1666, le moment est venu et la première Bible imprimée est apparue en arménien. Nul autre que le maire d'Amsterdam, Nikolaas Witsen, a aidé les imprimeurs arméniens dans le processus d'assimilation de l'alphabet arménien. Il réunit personnellement des maîtres typographes tels que le coupeur de lettres, imprimeur et imprimeur hongrois Miklós Totfalusi Kis et le célèbre Daniel Elsevier, qui travaillait encore à l'époque à Amsterdam. 

En peu de temps, les modèles de lettres arméniennes développés à Amsterdam furent envoyés aux imprimeurs en Europe. Des dizaines de milliers de livres arméniens ont été expédiés d'Amsterdam à travers l'Europe et l'Asie. Il existe encore un grand nombre de livres et de cartes arméniens imprimés de cette période dans les bibliothèques universitaires néerlandaises.