La riche histoire des Arméniens aux Pays-Bas et en Belgique

  • by Western Armenia, février 22, 2024 in Histoire Ancienne
36 vues

La communauté arménienne d’Amsterdam était petite au début. Environ 800 noms arméniens dans les actes notariés de la municipalité de la ville dans les années 1600-1800. La communauté atteint son apogée démographique en 1668, alors que l'on compte 66 clans arméniens. Les riches Arméniens ont imité l'élite d'Amsterdam en commandant des médailles de naissance et de mariage en or et en argent avec des inscriptions arméniennes, des naissances et des mariages.

L'église arménienne d'Amsterdam.

Le premier prêtre arménien fut invité à Amsterdam pour diriger des cérémonies religieuses dans des maisons privées en 1665. L'acte notarié, qui remonte à 1703, fait référence à l'église arménienne cachée de Koningsdvarsstratu.

Le 30 janvier 1714, les autorités autorisèrent les Arméniens à construire une église officielle visible de la rue. En mai 1714, 40 marchands arméniens financèrent la transformation de deux entrepôts situés sur le front de mer de Krombumslot, au centre d'Amsterdam, en église arménienne. En 1749, l'entrée extérieure fut décorée de pierres monumentales et d'un texte arménien financé par le prêtre arménien Johannes de Minas.

Après avoir rempli sa fonction pendant environ un siècle et demi, ce bâtiment fut fermé en raison de la diminution de sa congrégation. En 1874, sur ordre du Catholicos d'Etchmiadzine, l'édifice fut vendu pour 10 000 florins. Après cela, une école maternelle catholique pour filles a fonctionné dans le bâtiment pendant plus d'un siècle. Après la Seconde Guerre mondiale, la communauté arménienne d'Amsterdam a commencé à se développer et les Arméniens ont racheté le bâtiment en 1989. Aujourd'hui, il fonctionne toujours comme une église arménienne au centre d'Amsterdam.