Echanges sur Andranik 

  • by Western Armenia, février 24, 2024 in Histoire
71 vues

Héros du mouvement de libération nationale, le général des Hayduk Zoravar Andranik est devenu une légende de son vivant grâce à son courage, son invincibilité et ses victoires. 

Les gens racontaient différentes traditions et conversations à son sujet, tissaient des chansons. L'une de ces traditions raconte le merveilleux baptême d'Andranik. 

On raconte que lorsque le prêtre voulut baptiser le nouveau-né Andranik, soudain le bruit des sabots des chevaux se firent entendre à l'extérieur. Un homme entre, prend l'enfant des mains du prêtre, le trempe dans l'eau bénite, puis le rend au prêtre et disparaît lui-même. Les gens remarquent qu'une croix est tatouée sur le dos de l'enfant et se rendent compte qu'il s'agissait de Saint Gevorg. 

On dit aussi que lorsqu’Andranik est allé se battre, les balles ne l’ont pas touché. Chaque fois qu'il revenait d'un combat, il secouait ses vêtements et les balles tombaient au sol. La croix de Saint-Georges le protégeait. Cette tradition est intéressante dans la mesure où la naissance et le baptême d'Andranik sont accompagnés de miracles, comme cela arrive habituellement avec les héros des épopées et des mythes. La croix de gardien gravée sur le corps ressemble à la croix de gardien de la « Croix de Guerre » ou « Croix Liturgie » gravée sur le bras ou le dos des héros de l'épopée « David de Sassoun ». 

Cette croix volante protège David de Sassoun jusqu'à ce que David jure par erreur sur la croix et perde sa protection. Selon certaines histoires, la croix devient noire et commence à brûler David. Afin de se rafraîchir, David entre dans l'eau, où il est tué.