La riche histoire des Arméniens aux Pays-Bas et en Belgique 

  • by Western Armenia, février 24, 2024 in Histoire
81 vues

De nombreux marchands arméniens d'Amsterdam se sont rendus dans les colonies néerlandaises d'Asie du Sud-Est au XIXe siècle pour faire du commerce et établir des usines et des plantations, établissant ainsi des communautés d'Arméniens dans des endroits comme Java, en Indonésie.

Les guerres napoléoniennes mettent fin à la vie arménienne aux Pays-Bas. La ville d'Amsterdam était presque déserte après l'occupation par les Français. La présence arménienne en Belgique n’a cependant pas traversé les siècles, même si la taille de la communauté n’a commencé à augmenter de manière significative qu’à la fin de la Première Guerre mondiale et à l’exode massif forcé des Arméniens de l’Arménie Occidentale après le génocide des Arméniens. 

Au cours du XXe siècle, les immigrants arméniens en Belgique et aux Pays-Bas ont connu beaucoup de succès dans le commerce de tapis, de tabac, de diamants et d'autres bijoux. Dans l'industrie de la cigarette, les marques arméniennes originales telles que Davros, Arax, Marouf et Enfi étaient les seules marques de cigarettes produites en Belgique. Les familles Missiryan, Chamkertyan, Matosyan et Enfiajyan détenaient le monopole de l'industrie du tabac dans le pays. Un autre domaine dans lequel les Arméniens belges se distinguaient était le commerce des diamants. Un membre de la famille Parsamian était président du prestigieux Diamond Club de Belgique en 1920, à une époque où les familles Cherkesian, Ipekjian et Hambardzumian étaient de grands noms du monde des affaires.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, certains soldats arméniens ont été amenés comme prisonniers de guerre par les Allemands dans la province néerlandaise de Zélande pendant l'occupation nazie, où des bataillons spéciaux connus sous le nom d'Armenische Legion (Légion arménienne) ont été formés. Le bataillon allemand 812 était composé uniquement de soldats arméniens et était stationné sur les îles néerlandaises de la province de Zélande, notamment à Middelharnis. 

Là, les Arméniens interagissaient avec les habitants et les mariages commencèrent bientôt. Ce chapitre de l'histoire arménienne aux Pays-Bas est vite devenu très tragique, puisque presque tous les soldats arméniens ont été exécutés par les Allemands après le soulèvement arménien. En raison du rôle actif des Arméniens dans la résistance des Pays-Bas, le gouvernement néerlandais a rendu hommage à ces courageux Arméniens en érigeant un mémorial.