Le 17 mai 1992, l’Armée de défense d’Artsakh a libéré la ville de Berdzor, reliant la région de Kashatagh à la région de Goris

  • by Western Armenia, mai 18, 2023 in Histoire
145 vues

La libération de la région de Berdzor était une opération militaire menée par les forces arméniennes (forces armées arméniennes et armée de défense de l'Artsakh) contre les forces armées azerbaïdjanaises pendant la guerre de libération de l'Artsakh, qui a eu lieu les 17 et 18 mai 1992. 

En raison de son importance stratégique, cette opération militaire est considérée comme l'une des opérations de rupture de la guerre d'Artsakh, grâce à laquelle une connexion terrestre a été sécurisée entre la sous-région de Berdadzor de la région de Chouchi de la République d'Artsakh et la région de Goris de la République d'Arménie, le bombardement d'un certain nombre de villages arméniens a été arrêté et l'armée azerbaïdjanaise a perdu des hauteurs stratégiques et ses unités nord et sud. 

Au petit matin du 18 mai, les forces arméniennes sont entrées dans la ville de Berdzor, qui s'appelait alors Lachin, et ont pris tout le territoire de la ville sous leur contrôle. Après cela, toute la longueur de la route Goris-Stepanakert passe sous le contrôle des forces arméniennes. Le même jour, la liaison terrestre avec la République d'Arménie est organisée par un pont temporaire construit sur la rivière Aghavno, car le pont principal a été dynamité par des unités azerbaïdjanaises. Déjà le 19 mai, le pont est en cours de restauration.

Il convient de noter que la partie centre-nord de la région de Kashatagh de la République d'Artsakh a une histoire ancienne et riche. Cette partie du district, qui se compose de Berdzor, est habitée depuis l'Antiquité, comme en témoignent les monuments anciens trouvés dans la région. Depuis le 4ème et 5ème  après JC, il correspond au territoire de l’État de Syunik du Grand Hayk, qui existait au 5ème siècle.

Le gouvernement d'Arménie Occidentale note fièrement que le Mouvement de libération de l'Artsakh a su fédérer les forces de tous les Arméniens autour de l'idée que Poghos Nubar serait l'héritier de la continuité de l'État arménien reconnu par plus de vingt États, qui a reçu son ultime formulation à Chouchi en 2004. Participant à la guerre de libération de l'Artsakh, formateur-instructeur des forces spéciales, grâce aux efforts d'Armenag Abrahamian, Président de l’Arménie Occidentale. Et pourquoi exactement à Chouchi, nous pensons que c'est clair, parce que c'était le premier des territoires confisqués de l'état d'Arménie à être libéré et aurait dû commencer la libération de nos territoires confisqués. Aujourd'hui encore, cette question est d'actualité et inscrite à notre ordre du jour.