Getashen : l’un des villages les plus peuplés d’Artsakh avec un riche passé historique et glorieux 

  • by Western Armenia, juin 19, 2024 in Patrimoine
45 vues

Getashen, l’un des anciens villages arméniens de la région, s’étend dans les gorges profondes de la rivière Kyurak, dans la partie centrale de la province d’Artsakh en Arménie, dans la zone forestière nord de la chaîne de montagnes Mrav. La présence de monuments de culture matérielle préservés dans la région de Getashen, qui a un riche passé historique et glorieux, témoigne de l’existence médiévale précoce de la colonie, et certaines des découvertes archéologiques découvertes font référence à la période préchrétienne.

Getashen était l’un des villages les plus peuplés d’Artsakh. En particulier, à la suite du recensement effectué aux XIXe et XXe siècles, Getashen était la deuxième ville la plus peuplée d’Artsakh. En 1914, Il y a 6080 habitants à Getashen, une population purement arménienne.

En raison de sa grande population et de sa position commode du point de vue de la défense, Getashen était comme en 1905-1906. Conflits arméno-tatares, ainsi que 1918-1920. Contrairement à de nombreux villages arméniens, lors des opérations conjointes des forces ottomanes et musulmanes, il a été épargné par les attaques.

L’éducation, qui a également une longue histoire, revêtait une grande importance à Getashen. La première école paroissiale de garçons a été ouverte en 1864 et à partir de 1906, l’école de filles a également fonctionné. En 1914, 140 élèves étudiaient à l’école paroissiale du village.

3 églises ont été conservées dans le village dont la plus ancienne est Saint Nshan, elle est l’église du Martyr. L’inscription sur l’église est typique des XIe-XIIe siècles.

L’autre paroisse de Gétashen est l’église Saint d’Astvatsatsin située au centre du vieux quartier et la troisième église est connue sous le nom d’église Notre-Dame de Kusanats Desert Kusanats.

Plusieurs monuments historiques ont également été préservés autour du village. Le complexe monastique, connu sous le nom de monastère de Yeghnasar, situé sur le flanc d’une colline au nord, au pied de la forêt, à environ 2 km au sud de Getashen, est remarquable.

En 1991 Bakou, en coopération avec l’armée soviétique, entreprit la tâche monstrueuse d’expulser par la force la population arménienne de Getashen. La lutte pour l’existence, qui a commencé fin avril, a duré une semaine, mais dans des conditions de rapport de force très inégal, l’expulsion des habitants de Getashen de leur patrie a été réalisée. Le dernier résident arménien a quitté le village le 7 mai 1991.