Pourquoi le 28 mai ?

  • by Western Armenia, mai 27, 2024 in Histoire
29 vues

La naissance de la soi-disant Première République est le 28 mai.

Le général Andranik, par exemple, a condamné la fondation de la République d'Arménie, la considérant comme créée par les Turcs.   La Première République ne s'étendait que sur 11 à 12 000 kilomètres carrés. 

Il est intéressant de noter que les opinions sur ces journées sont contradictoires.

Le 15 mai 1918, après la chute d'Alexandropol, Andranik se retire à Jalaloghli (Stepanavan), puis à Lori et Dilidjan. Pendant la bataille de Gharakilisa, l'unité militaire d'Andranik a protégé Dilidjan d'une éventuelle invasion turque. Le fait de ne pas avoir participé à la bataille de Gharakilisa donne lieu à différentes interprétations, mentionnant notamment les contradictions d'Andranik avec Dashnaktsutyun et le général Nazarbekyan. Les biographes du chef militaire, qui jouit d'un grand amour et d'un grand respect du peuple, ont abordé cette question et presque tous affirment qu'Andranik a exécuté l'ordre de Nazarbekyan de protéger Dilidjan.

De la bataille de Gharakilisa et après la signature du Traité de paix de Batoumi, le 4 juin 1918, les relations entre Andranik et les autorités arméniennes sont définitivement rompues, le commandant refuse de reconnaître ce Traité. 

Le 4 juin 1918, Andranik envoie un télégramme au commandant du corps arménien Nazarbekyan, au Conseil national et au Conseil de défense, exigeant l'envoi d'une unité militaire de remplacement dans les trois jours, après quoi il part.

"Considérant que vous vous êtes cloué de vos propres mains aux chaînes éternelles de la captivité, je déclare que mon soldat ne peut plus rester dans le rôle d'un guerrier désarmé et être un témoin silencieux de la façon dont l'ennemi frauduleux déchire le corps sacré de sa patrie qui souffre depuis longtemps, c'est pourquoi mon unité militaire d'aujourd'hui partira d'ici dans la soirée ou demain matin. Ordonnez à l'unité militaire de Semionovka de se déplacer et d'occuper la position actuellement occupée par mon unité militaire. Le 4 juin 1918.