Yovsep Alahaidoian, pharmacien survivant du génocide des Arméniens

  • by Western Armenia, février 01, 2023 in Histoire
134 vues

Le pharmacien Yovsep Alahaidoian est né en 1895, à l'époque des massacres hamidiens, à Yedesia (Urfa). En septembre 1915, le père de Yovsep, Petros Alahaidoian, a été arrêté dans sa maison et son frère a été tué dans la cour. Les Turcs ont kidnappé Harutiun, le frère de Yovsep, âgé de 9 ans. Des milliers d'émigrants de Kharberd, Tigranakert, Melitine et Adyaman arrivent à Edessa et se réfugient à Millet Khan. Joseph s’est rendu à Millet Khan avec les infirmières de l'hôpital allemand, pour soigner les blessés arméniens et libèrer des centaines de jeunes filles arméniennes. Il y retrouva sa mère, ses sœurs et ses deux frères, qui sont placés dans un hôpital allemand.

Au cours de la bataille héroïque d'Edessa, Yovsep a été arrêté par les Turcs et emprisonné avec le Dr Armenak Apuhaidaian. Après avoir été emprisonné pendant un an, il est envoyé en 1916 à la caserne d'Alep pour servir dans l'armée turque en tant que pharmacien militaire. Avec l'autorisation des autorités turques, il se rend à Beyrouth pour poursuivre ses études de médecine. Il étudia à l'École de pharmacie de l'Université française de Beyrouth et mourut fin 1916.

Il a été transporté par un navire de guerre français à Mersey puis à Adana, où il a servi à l'hôpital militaire français. Ensuite, il rejoingna le personnel de l'hôpital allemand d'Edessa en tant que pharmacien.

Les Arméniens d'Edessa ont migré à Alep pour la seconde fois. Joseph quitta également Edessa et gagna Alep avec trois amis, puis Beyrouth, où il fonde sa propre pharmacie.

La pharmacie a fonctionné jusqu'à la fin de 1975, lorsque la guerre civile libanaise a éclaté.