Le Président du Conseil national de l’Arménie Occidentale, Armenag Aprahamian, a rencontré le Conseil national des déplacés de force de l’Artsakh

  • by Western Armenia, janvier 31, 2024 in Conseil National
74 vues

Le 27 janvier 2024, au bureau de la Mission de la République d'Arménie Occidentale à Erevan, le Président du Conseil national d'Arménie Ooccidentale, M. Armenag Aprahamîan, a rencontré des Arméniens déplacés de force d'Artsakh, dont certains avaient déjà soumis leur requête à la Cour Européenne des Droits de l’Homme au bureau de l’Arménie Occidentale à Erevan.

Plus de 60 Arméniens d'Artsakh étaient présents à la réunion, qui ont rejoint la demande par les citoyens d'Artsakh de donner mandat à M. Armenag Aprahamian, l'autorisant de représenter leurs intérêts devant la Cour européenne des droits de l'homme.

Au cours de la réunion, M. Aprahamian a présenté les détails des affaires portées devant la Cour européenne, leur déroulement ultérieur et a déclaré que tous ceux qui ont été déplacés de force d'Artsakh en 2023 peuvent se joindre à cette lutte juridique contre les autorités de Bakou.

Lors de la réunion, Ashot Harutyunyan, président de l'Union patriotique de Chouchi, a parlé de la création de l'Union patriotique, de ses problèmes et a avancé trois propositions.

1. Avec la médiation de la France, ouvrir par exemple un établissement d'enseignement à Erevan, du nom de Missak Manouchian, où les enfants de l'Artsakh étudieront et où des emplois seront créés pour les habitants de l'Artsakh déplacés de force.

2. Créer une communauté compacte pour les personnes déplacées de force de Chouchi

3. En prenant exemple sur la communauté de Chouchi, les autres habitants de l'Artsakh déplacés de l'Artsakh devraient également créer leurs Unions Patriotiques.

Après cela, il y a eu une séance de questions et réponses, au cours de laquelle les habitants de l'Artsakh ont fait part de leurs préoccupations.

  M. Aprahamian a répondu à toutes les questions.

En fin de compte, ils ont décidé de créer un organe exécutif chargé de régler les problèmes des personnes déplacées de force d’Artsakh. À cette fin, il a été proposé de lancer la création d’unions patriotiques et de structures.

Les habitants de l’Artsakh ont décidé de rendre la réunion continue et ont fourni leurs numéros de téléphone pour donner leur avis.