L’intervention du  Président Armenag Aprahamian a suscité des discussions à l’OMPI 

  • by Western Armenia, mai 18, 2024 in Conseil National
61 vues

La Télévision d'État d'Arménie Occidentale a informé que les 13 et 14 mai a eu lieu à Genève, la conférence diplomatique du "Comité intergouvernemental sur la propriété intellectuelle et les ressources génétiques, les savoirs traditionnels et le folklore" initiée par les Nations Unies, "l'Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle". 

Comme nous l'avons informé, la délégation de l'Arménie Occidentale a également participé à la conférence, au cours de laquelle le président du Conseil national de l'Arménie Occidentale, Armenag Aprahamian, a prononcé une intervention soulevant la question des peuples autochtones soumis au génocide. M. Abrahamian a notamment noté que "dans les années 1894-1923, les Arméniens d'Arménie Occidentale ont été privés de leurs territoires, puis en 1920, de leur statut d'État, par la main "légère" de la Turquie". La même chose s’est répétée en septembre 2023 à l’égard des Arméniens d’Artsakh, un nettoyage ethnique a eu lieu en Artsakh. Le peuple de l'Artsakh a perdu ses terres, à la suite de quoi l'Azerbaïdjan s'est approprié et exploité illégalement les ressources génétiques du peuple de l'Artsakh et a complètement détruit son patrimoine spirituel et sacré.

Le Président Arménag Aprahamian a aussi rappeler que pour l’Arménie Occidentale la nature avait un nom, elle s’appelle Anahit.

Naturellement, les représentants de l’Azerbaïdjan et de la Turquie n’ont pas apprécié ce discours et ont tenté de le contrer.

Le représentant de la délégation turque a souligné que les périodes controversées de l'histoire devraient faire l'objet d'un débat compétent et impartial entre scientifiques et historiens, et non un sujet de consommation politique.

"Nous souhaitons souligner que les événements historiques soumis à un débat scientifique légitime ne font pas partie de ce forum technique de cette conférence diplomatique où nous discuterons des ressources génétiques et des connaissances traditionnelles associées pour conclure un document international."

Il ressort clairement du discours du représentant de la délégation turque qu’aucun changement significatif n’a été enregistré pour ce pays sur les plateformes internationales. La politique du déni n’a modifié que le format, le style de langage et le ton, mais jamais le contenu.

Le discours du représentant de Bakou s'est inscrit dans la même logique. Il est intéressant de noter que pour la première fois, la délégation de l'Arménie Occidentale a été soutenue par la délégation de l'Arménie Orientale.

Le représentant de l'Arménie Orientale s'est référé à la déclaration du délégué de Bakou.

"Nous tenons à souligner que Bakou a procédé au nettoyage ethnique des Arméniens d'Artsakh en septembre 2023.

Bakou vandalise méthodiquement et constamment le patrimoine culturel et religieux.

Le rapporteur spécial des Nations Unies sur les droits culturels a officiellement parlé de nettoyage culturel.

En fin de compte, nous nions toutes les affirmations infondées et fausses faites ici par le délégué de Bakou", a déclaré le représentant de l'Arménie Orientale.

Le discours d'Armenak Abrahamian a également été couvert par plusieurs sites d'information opérant en Arménie Orientale : progressarmenia.com, newinfo.am, mamul.am