COMMUNIQUÉ DE PRESSE

  • by Éditeur, novembre 22, 2015 in Conseil National
372 vues
Lyon,  le 22 novembre 2015 COMMUNIQUÉ DE PRESSE DU CONSEIL NATIONAL D’ARMÉNIE OCCIDENTALE DANS LE CADRE DU 95IÈME ANNIVERSAIRE DE LA SENTENCE ARBITRALE DU PRÉSIDENT AMÉRICAIN WILSON DU 22 NOVEMBRE 1920 1920 - 2015 : L’actualité et la réalité juridique du Traité de Sèvres 95 ans après sa signature où comment la Turquie occupe de manière illégale l’Arménie Occidentale et constitue le fer de lance de la destruction des Etats créés sur la base du Traité de Sèvres.   Le Traité de Sèvres est un des Traité de Paix, qui a mis fin à la première Guerre Mondiale entre les Alliés et la Turquie. Il est le résultat d’un accord entre tous les Alliés. Ce Traité est un puissant accord international et aucune instance n’a pu à ce jour démontrer sa caducité. Il  a été remis à la Turquie le mardi 11 mai 1920 et signé par cette dernière le 10 Août 1920. Pour être signataire du Traité de Paix, la Turquie a été reconnu comme Etat belligérant, aussi cet Etat a eu des obligations vis à vis des autres Etats, conditions qui formaient les conditions de paix. Le projet de Traité qui a été remis aux délégués turcs stipulait entre autres la reconnaissance de l’indépendance de jure de deux nouveaux Etats : l’Arménie, et  l’Hedjaz (l’Arabie) ; la reconnaissance provisoire de la Syrie et de la Mésopotamie comme Etats indépendants, conseillés et assistés par un mandataire. Ainsi, des Etats comme la Syrie, la Mésopotamie (l’Irak), le Hedjaz (L’Arabie), l’Egypte, le Soudan sont des Etats constitués sur la base du Traité de Sèvres. Le Traité de Sèvres reconnaissait l’indépendance de l’Etat arménien dont les frontières avaient été délimitées après arbitrage du Président américain Wilson du 22 novembre 2015. Cependant, l’Arménie Occidentale n’a pu appliquer sa souveraineté à cause de l’occupation de son territoire par la Turquie.   Rappelons que les Arméniens d’Arménie Occidentale ont subi 2 crimes : -    Le crime de génocide -    Le crime d’appropriation illicite d’une souveraineté d’Etat Le Moyen-Orient et les Etats en question font l’objet aujourd’hui d’un bouleversement surnommé «  Printemps Arabe » et d’une guerre sans merci et chaotique qui a pour objectif de détruire ces mêmes Etats. La Turquie en est bien entendu le fer de lance. Dans ce contexte, la médiation de l’Arménie Occidentale est d’une extrême importance pour la stabilité de la région. En effet, l’Arménie Occidentale peut jouer un rôle médiateur entre les Etats pour que cesse la destruction des principaux Etats du Moyen-Orient. C’est dans ce sens que le Conseil National d’Arménie Occidentale s’est efforcé de convaincre la Présidence française pour avoir été reçu par elle à plusieurs reprises. Par ailleurs, en revenant sur certains accords avec la Turquie dont celui d’Angora, la France pourrait redevenir un acteur clef de la stabilisation du Moyen-Orient. Enfin, la France honorerait sa signature du Traité de Sèvres en décrétant sa ratification. Contact presse : Lydia Margossian  07 63 22 40 11   courriel : hayrenik69 @gmail.com http://www.western-armenia.eu/stat.gov.wa/fr/index_fr.htm http://westernarmeniatv.com/fr