22ème session du Conseil de Gouvernement de la République d’Arménie Occidentale

  • by Western Armenia, juillet 09, 2024 in Gouvernement
30 vues

Le 8 juillet s’est tenue la 22e session du Conseil de gouvernement de la République d’Arménie Occidentale, au cours de laquelle la Présidente de la République d’Arménie Occidentale, Lydia Margossian, a prononcé un discours d’ouverture.

Saluant les participants, ellea évoqué la 17ème session des Nations Unies consacrée aux mécanismes d’experts pour les droits des Peuples Autochtones. Il convient de noter que Lydia Margossian et la délégation de l’Arménie Occidentale conduite par le Président du Conseil Nationale de l’Arménie Occidentale, Armenag Aprahamian, ont participé à cette session.

En parlant du discours du Président Armenag Aprahamian à l’ONU, la Présidente a souligné que tous leurs discours ont reçu un large écho, tant de la part des États membres de l’ONU que de la délégation de Bakou.

Elle a également rappelé que le Président Armenag Aprahamian a été le premier à « nous ouvrir les portes de l’ONU, afin que nous puissions continuer à faire valoir nos droits en tant que Peuple Autochtone ».

La séance a été poursuivie par le Président ArmenagAbrahamian, qui a parlé de sa participation à la réunion de l’OMPI qui se tiendra le 11 juillet, au cours de laquelle la délégation de l’Arménie Occidentale présentera la feuille de route du ministère des Affaires étrangères.

Le Président Arménag Aprahamian a rappelé que la fête de Vartavar comme elle est organisé en Arménie Orientale, ne correspond pas à nos traditions hays.

L’eau n’existe pas pour s’arroser ou s’asperger de cette façon, pour les anciens Arméniens l’eau est une source génétique de vie qui ne peut pas être utilisée n’importe comment. L’eau est également une substance qui a des particularités spécifiques. On voit bien ici, le résultat d’une banalisation de l’eau, d’une falsification et décrédibilisations de nos savoirs traditionnels et surtout d’un manque de respect des populations qui manquent d’eau. On est bien loin des valeurs hays, du grand n’importe quoi qui ne correspond en rien à nos anciennes traditions et à nos savoirs traditionnels.

Les ministres et membres du gouvernement ont prononcé des discours au cours de la séance. Un certain nombre de questions inscrites à l’ordre du jour ont également été abordées.