Il existe deux États arméniens : Guillermo Karamanian (deuxième partie) 

  • by Western Armenia, mars 19, 2024 in Gouvernement
35 vues

Guillermo Karamanian, ambassadeur de la République d'Arménie Occidentale auprès de la République d'Argentine, écrit :

Mais quel que soit le nombre de droits existants, si nous ne les organisons pas et ne les exerçons pas, nous mourrons avec nos droits intacts mais sans avoir récupéré Nos Terres.

C'est l'objectif de l'establishment mondial contre nous, que nous oubliions le droit existant que nous avons, que nous cessions d'être Arméniens et que nous nous contentions de la citoyenneté que chacun d'entre nous a pour le droit à la terre où nous sommes nés, que nous reconnaissions que le seul État arménien qui existe est la République d'Arménie de 1991, alors qu'en réalité il y a aussi l'État arménien de 1920, aujourd'hui appelé la République d'Arménie Occidentale, bien qu'il soit complètement usurpé temporairement par la Turquie et l'Azerbaïdjan.

Depuis 1991, lorsque la puissance géopolitique mondiale et les dirigeants arméniens soviétiques ont créé un nouvel État arménien de 29.800 km2 qu'ils ont soustrait à l'État arménien de 1920, et qu'ils ont appelé République d'Arménie (pour nous embrouiller encore plus) sans jamais nous faire comprendre que ce nouveau pays est complètement différent de l'État que la puissance géopolitique et les patriotes arméniens sous l'égide de Boghós Nubar ont créé en 1920, un processus interne de dégradation de la nation arménienne a commencé, avec de fortes doses d'élimination du patriotisme, qui pourrait culminer avec l'attaque rapide de nos ennemis sur Erevan et l'usurpation finale et définitive des deux États arméniens que le monde a reconnus dans le droit international public, celui de 1920 et celui de 1991, qui sont tous les deux en vigueur.

L'absence regrettable de réaction ou la complicité (l'histoire jugera le moment venu) des partis politiques arméniens traditionnels représentés dans chacune des villes du monde où vit la diaspora et des forces communautaires qui font partie de l'establishment arménien et qui se manifestent en consonance et en parfaite harmonie avec la position officielle déployée depuis 1991 par le tandem "leadership arménien de la République d'Arménie - puissance géopolitique mondiale", nous ont maintenus dans la confusion, l'égarement et la désinformation délibérée pendant plus de 30 ans. Cette situation absurde et maladroite nous a conduit à perdre l'Artsakh, pour ne marquer que la douleur la plus insupportable que nous connaissons aujourd'hui.