Il existe deux États arméniens : Guillermo Karamanyan (Troisième partie) 

  • by Western Armenia, mars 20, 2024 in Gouvernement
31 vues

Toutes ces manœuvres ont été ordonnées par la puissance géopolitique internationale et ont été respectées par l'establishment arménien, jusqu'à ce que les vétérans patriotes de la guerre de l'Artsakh découvrent le plan caché et pervers qui était exécuté contre nous et, par réaction patriotique logique, et à partir de Chouchi même, en 2004, ils ont commencé à créer l'État qui poursuivrait l'État arménien de 1920, en suivant tous les préceptes du droit international public à cet égard.

Ce travail patriotique arménien ardu, caché par la géopolitique internationale et les médias arméniens du monde entier, a donné naissance à la République d'Arménie Occidentale, qui est la continuation légale de l'État arménien de 1920 et représente le seul moyen de donner un statut d'État suffisant à tous les Arméniens du monde. Au sein de la République d'Arménie Occidentale et avec toute la force de la diaspora secourue pour notre objectif patriotique, nous serons en mesure de concevoir les alternatives réelles et propices pour récupérer chacune des provinces arméniennes que j'ai détaillées ci-dessus et qui sont aujourd'hui temporairement usurpées par la Turquie et l'Azerbaïdjan et que nous, vous et moi inclus, devons récupérer pour l'Arménie en suivant le mandat de nos pères et de nos grands-pères et en laissant le bâton à nos enfants et petits-enfants.

POURQUOI L'ACTUELLE RÉPUBLIQUE D'ARMÉNIE NE PEUT-ELLE REVENDIQUER AUCUN TERRITOIRE EN DEHORS DES 29 000 KILOMÈTRES CARRÉS QU'ELLE GOUVERNE ?

Il est un fait historique et juridique que la grande majorité des Arméniens ignore : l'actuelle République d'Arménie, avec ses 29.800 km2, est devenue un pays indépendant et distinct de l'Arménie historique, dont l'État a été reconnu par le droit international public en 1920 et par une trentaine de pays à travers le monde.

Cela signifie que le 21 septembre 1991 est le jour où la nation arménienne s'est séparée en deux États.

Cette réalité aurait pu être différente si les dirigeants arméniens soviétiques de 1990 et 1991 avaient agi avec un fort sentiment de patriotisme et ne s'étaient pas mis d'accord avec la puissance géopolitique sur la défection de la grande majorité du territoire arménien millénaire et sacré, ce qui impliquait un mépris pour nous tous, sans réaliser que nous étions et sommes leurs frères, en tant que membres du même peuple arménien qu'ils étaient en train de séparer par leurs actions. 

Ils n'avaient qu'à revendiquer l'État arménien de 1920, internationalement reconnu, et à s'en déclarer les continuateurs légaux, mais ils ont décidé de se séparer de nous et de devenir les seuls Arméniens au monde, créant inutilement un nouvel État arménien à notre détriment, puisque nous lui sommes étrangers.