Le concert à Paris « Pour la paix en Arménie »

  • by Western Armenia, février 08, 2023 in Conseil National
180 vues

Le 1er février 2023, la Légion arménienne a eu lieu à Paris

Evénement « Une Nation, une Culture » dédié au 104e anniversaire de la Légion arménienne :

Avec la participation du Président de l’Arménie Occidentale Armenag Aprahamian, des membres de l’Assemblée nationale et du Sénat de France. Au cours de l’événement, le Président de l’Arménie Occidentale, Armenag Aprahamian, a remercié les invités et a présenté l’importance de la Légion arménienne dans l’histoire des peuples arménien et français.

La Légion d’Orient était une unité de l’armée française composée d’Arméniens et a été formé en 1916 sur la base de l’accord entre le président français Raymond Poincaré et le président de la délégation nationale arménienne Poghos Nubar. 

La Légion a participé aux opérations militaires contre les troupes turques pendant la Première Guerre mondiale. La Légion arménienne, avec les troupes françaises, a dû participer à des opérations de guerre contre l’Empire ottoman sur les fronts syrien, palestinien, libanais et de Cilicie, en échange de quoi les Français ont promis d’accorder aux Arméniens natifs de Cilicie de l’autonomie à l’indépendance après la guerre.

Après la libération de la Cilicie, le 1er février 1919, la Légion d’Orient a été divisée en deux légions : arménienne et syrienne, nous célébrons donc aujourd’hui le 104e anniversaire de la Légion arménienne. Il est intéressant de noter que certaines forces politiques de la diaspora arménienne ont tenté d’entraver cet événement par leur lobbying. Cependant, l’événement s’est déroulé sous le patronage du Président de l’Arménie Occidentale, Armenag Aprahamian. Pendant l’événement, un pont télévisé a eu lieu : Paris-Artsakh-Erevan-Mush, au cours duquel nos compatriotes ont remercié les organisateurs et souligné l’importance de tels événements.

Un concert a également eu lieu pendant l’événement, au cours duquel des chants de

Komitas, et Sayat-Nova ont été interprétés par des musiciens arméniens interprétations uniques, chansons folkloriques Hamshena « Mountain Girl », « Kaz-kazi » et « Hamshena Srapar », « Javakhki Shoror », « chansons Sandi » et autres.

Les personnes présentes ont écouté la composition « Dle yaman », qui est l’un des symboles des victimes du génocide des Arméniens. 

Cet événement a été une autre grande contribution à l’amitié entre l’Arménie Occidentale et la France.