Aliyev a ouvertement déclaré la « guerre » à Macron

  • by Western Armenia, janvier 10, 2024 in Politique
55 vues

La "disqualification"azérie de Macron fait la une de la presse mondiale. 

Le responsable de Bakou, d'abord au niveau de l'ambassadeur en France puis du porte-parole du ministère des Affaires étrangères, a révélé que le 4 décembre, le Service de sécurité de l'État de Bakou a arrêté le citoyen français Martin Rian, contre lequel le tribunal a prononcé une détention de quatre mois. Il était à Bakou, depuis octobre 2020, lorsqu'il a fondé une société par actions ouverte de distribution qui s'occupait de l'importation de produits alimentaires azerbaïdjanais. 

En réponse à la demande du ministère français des Affaires étrangères de libérer immédiatement son citoyen, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères de l'Azerbaïdjan a déclaré que la France n'avait pas le droit de s'immiscer dans l'enquête. 

Il a révélé qu'après l'arrestation de Martin Rian, l'Azerbaïdjan avait envoyé une note verbale à l'ambassadeur de France pour obtenir des explications sur la coopération des deux employés de l'ambassade avec Martin Rian, qui avait été rejetée, Bakou avait pris la décision d'expulser les deux diplomates. 

De tels cas se produisent fréquemment dans le monde. L'exception est que la propagande azerbaïdjanaise sur le « cas Martin Rian » est construite sur le récit selon lequel le président français est présenté comme un « garçon raté » et même comme un « chameau boiteux ». La raison en est le limogeage du directeur des services de renseignement extérieurs français, que Bakou présente comme « la preuve de la brillante victoire de l'Azerbaïdjan » contre les services nationaux de sécurité et de renseignement de la Ve république. Il ne s’agit pas seulement d’une question de tension entre la France et Bakou, et Ilham Aliyev ne peut pas non plus être assez naïf pour provoquer une « guerre » entre les services spéciaux des deux pays et, surtout, la rendre publique, de telles œuvres, comme on dit, aiment le silence. 

Apparemment, nous avons affaire à la « guerre » d'un acteur international majeur contre la France et le Président Macron, qui mène la Ve république sur le « champ de bataille » azerbaïdjanais. Martin Rian a été arrêté et détenu à Bakou moins d'un mois après la conférence des chefs des services spéciaux des pays de la CEI. 

Ce « rassemblement » était organisé et dirigé par le directeur du Service russe de renseignement extérieur, Narychkine. Avant cela, le secrétaire du Conseil de sécurité russe Patrushev s'est rendu à Bakou et les parties ont signé un accord sur la sécurité de l'information.

Les services spéciaux azerbaïdjanais coopèrent sans aucun doute étroitement avec des structures similaires en Turquie, ainsi qu'avec le Mossad israélien. Mais si l'on combine le fait que la « résidence » de Martin Riad a été révélée un mois après la visite du Président français au Kazakhstan et en Ouzbékistan, alors, peut-être, nous pourrons conclure qui pourrait également être intéressé par la propagande du « caractère soi-disant enfantin » de Macron. .