Bakou veut traiter avec Ankara et Moscou, c’est la base des tensions.» Jim Kostan

  • by Western Armenia, novembre 18, 2023 in Politique
67 vues

C'est un fait que le ministère d'État a déclaré que les personnes qui ont quitté leur pays devraient avoir la possibilité d'y revenir. Je ne pense pas que ce soit une solution ou une garantie pour les Arméniens qui ont été forcés de quitter leur foyer. Le membre du Congrès américain Jim Costa l'a déclaré lors de la conférence de presse.

"Je pense que cette question devrait être clairement présentée lors des discussions futures, et je ne pense pas qu'une autorisation soit nécessaire pour ces personnes. Ils devraient pouvoir rentrer chez eux quand ils le souhaitent", a-t-il déclaré.

A la question de savoir qui doit garantir la sécurité de ceux qui souhaitent retourner en Artsakh, Kosta a répondu : "Cela devrait être réglé dans l'accord de paix et c'est pourquoi l'accord est si important. Les Etats-Unis doivent être sûrs que ce sera l'un des principaux points des négociations futures, ce sur quoi Bakou a également accepté."

Selon lui, il existe aujourd'hui une base de tension entre Erevan et Bakou. "La réticence de Bakou à revenir à la table des négociations en est la preuve. Deuxièmement, leur désir de traiter avec Ankara et Moscou en dit long.

Les 2 400 soldats russes censés assurer le maintien de la paix n’ont rien fait en forçant les gens à évacuer. Avant cela, pendant le siège de l’Artsakh, ils n’autorisaient pas le transport de nourriture et de fournitures médicales par le couloir vers l’Artsakh. Les États-Unis doivent garantir qu’il y ait justice et qu’un accord soit respecté par toutes les parties. »