Déclaration de l’Union Gardman-Shirvan-Nakhijevan 

  • by Western Armenia, février 16, 2024 in Politique
128 vues

L'Union pan-arménienne Gardman-Shirvan-Nakhijevan a publié une déclaration faisant référence au discours du dirigeant de Bakou, Ilham Aliyev, après la cérémonie d'investiture.

La déclaration de l'Union affirme que la reproduction de la tyrannie, avec toutes ses conséquences négatives, n'est plus une réalité en Azerbaïdjan. La nouvelle ère proclamée par Ilham Aliyev n’est rien d’autre qu’une usurpation non déclarée de la démocratie déclarée. Au cours de la troisième décennie de son mandat, Ilham Aliyev entre en concurrence lointaine avec les dictateurs de l’Est qui ont vécu dans le passé, enveloppant les aspirations monocycle de son propre régime d’une doublure de nationalisme.

Le discours du chef de Bakou après l'investiture est une preuve évidente que le racisme et le nationalisme extrêmes en Azerbaïdjan ont atteint le sommet de leur potentiel. En tant qu'homme politique, Ilham Aliyev se permet de qualifier les représentants de la nation arménienne de « diables », d'« ennemis » de la nation à laquelle il a récemment, au bord de la famine, promis une intégration pacifique. Concernant son élection illégale à Stepanakert, il affirme que les « crimes sanglants contre les Azerbaïdjanais » étaient planifiés dans ce bâtiment, mais il semble oublier de mentionner dans quels bâtiments les pogroms arméniens de Sumgait et Bakou ont été planifiés et dans quels bâtiments l'historique Gardman et le Nakhitchevan étaient préparés aux actes brutaux de dépeuplement, et enfin, le lieu de son investiture n'est-il pas le repaire des idées de nettoyage ethnique des Arméniens d'Artsakh ?

Le dirigeant de Bakou a une nouvelle fois démontré sa méconnaissance de l’histoire ou son interprétation très sélective. Panah Khan, que les sources appellent à juste titre « charchi », s'est établi en Artsakh en raison des contradictions inacceptables des meliks arméniens et a commencé à pratiquer la violence et les déportations contre la population arménienne locale.

"L'Union panarménienne Gardman-Shirvan-Nakhijevan condamne fermement le racisme et la haine arménienne extrémiste exprimée par l'État d'Azerbaïdjan. Nous appelons la communauté internationale à examiner la rhétorique expansionniste de l'Azerbaïdjan et à apporter une réponse adéquate aux dangers qui découlent de cette rhétorique.